Le charbon actif garantit une mise en route sans odeur des installations de biogaz

Pourquoi il est important d'éviter les nuisances olfactives dans la production de biogaz ?

L’arrivée d’une unité de production de biogaz suscite souvent de vives protestations parmi les résidents locaux, de peur de nuisances olfactives. Au Danemark, ce problème est plus important que jamais. Afin de garantir une relation harmonieuse avec les résidents locaux, un constructeur et exploitant majeur de centrales de biogaz a décidé d'utiliser une purification au charbon actif lors de la mise en route et de l’exploitation continue de chaque installation.

Une nuisance olfactive aiguë causée par une installation spécifique a provoqué une tempête de protestations au Danemark, qui a eu un effet néfaste sur l’opinion publique sur les centrales de biogaz. Cette opposition a même entraîné le report et l'annulation de nouveaux projets. Un acteur majeur du marché danois s'est rendu compte qu'une solution globale et durable était nécessaire pour s'attaquer énergiquement au problème et créer à nouveau une base de support pour de telles installations de biogaz chez les résidents locaux.

Le charbon actif, une meilleure option que les filtres biologiques et les épurateurs biologiques pour la mise en route d’une unité de biogaz

Dans le passé, l’entreprise avait déjà investi dans des filtres biologiques et des épurateurs biologiques pour lutter contre les odeurs. Cependant, ces systèmes n'offrent pas une solution adéquate lors de la mise en route d'une centrale de biogaz. Pendant ces premières semaines, les matières organiques sont pompées dans les digesteurs, après quoi les bactéries commencent lentement à faire leur travail et provoquent une émission de gaz de forte odeur, influencée notamment par la présence de sulfure d'hydrogène (H2S). Parce que les filtres biologiques et les épurateurs biologiques mettent du temps à fonctionner à pleine vitesse, ils ne sont pas en mesure de s'attaquer à ce problème d'odeur.

Pour la mise en route d'une nouvelle unité de production de biogaz sur l'île de Funen, l'entreprise a donc décidé d’engager Desotec et de résoudre le problème des odeurs via des filtres à charbon actif mobiles. Nous avons fourni un filtre Aircon 2000 prêt à l'emploi sur un support et avec un ventilateur. Un tuyau flexible est connecté à partir du digesteur au ventilateur, qui souffle le flux de gaz dans le filtre à un débit de 330 m³/h. Grâce à une sélection précise du type de charbon actif approprié, la concentration en H2S est réduite de 1.000 ppm à 0 ppm.

La suppression complète des odeurs avec charbon actif améliore l'opinion publique des installations de production de biogaz

En raison de l'urgence du projet, Desotec a dû réagir rapidement. L'installation mobile a été livrée du siège à Roulers à la mi-avril 2019 et mise en service deux semaines plus tard. Elle assure maintenant une vague de satisfaction chez le client, qui utilisera désormais cette approche lors de la mise en route de chaque nouvelle installation de biogaz. En outre, à l'avenir, l'entreprise souhaite définir soigneusement toutes les sources d'odeur des centrales de biogaz sur chaque (nouveau) site et les traiter également par filtration au charbon actif.